Livraison gratuite partout en France Métropolitaine

Le tri sélectif

Le tri sélectif

Veiller à une hygiène de vie irréprochable est le fait de plusieurs paramètres qu’il importe de respecter. Cela implique justement un minimum de soins à accorder à son environnement. Seulement, pour y arriver, il est nécessaire de maîtriser les rouages de quelques procédés utiles. Au nombre de ceux-ci, se distingue celui du tri sélectif. Vous en avez sans doute entendu parler… Vous aimeriez en savoir davantage ? Eh bien, le tri sélectif est la thématique dont traitera justement cet article. Vous y découvrirez comment il se fait, son histoire, ses différents avantages et ses éventuels inconvénients. Bref, vous saurez désormais appliquer le tri sélectif à votre cadre de vie. 

Qu’est-ce que le tri sélectif ? 

tri selectif

Quand on parle du tri sélectif, il faut plutôt penser aux ordures ménagères. Pour être plus précis, c’est un procédé qui permet de collecter, de tonner et de traiter efficacement les déchets. Et, puisqu’il existe toutes sortes de déchets, faire du tri sélectif revient à s’investir dans une certaine transformation des déchets métaux, organiques, en verre, en papier, etc. 

Une fois qu’ils sont triés en fonction de leur nature, (boites de conserve, briques alimentaires, papier et carton, appareils électriques et électroniques) ces différents déchets sont ensuite convoyés vers un traitement qui peut consister en le compostage, le recyclage ou encore en la valorisation énergétique. Si vous vous demandez ce qu’il en est des personnes qui s’occupent du tri de ces déchets, autant vous préciser qu’elles varient entre les producteurs de déchets et les organismes experts en la matière. Quoi qu’il en soit, le tri sélectif requiert suffisamment de professionnalisme. Il suffit de vous fier à la panoplie de tâches dont il regorge et qui ne s’effectuent que dans des centres de tri. 

Réussir le tri sélectif contribue à relever bien des défis, notamment ceux liés à la préservation de l’écosystème. Même s’il nécessite un coût quelque peu onéreux, cela vaut la peine de s’intéresser aux origines d’un procédé de plus en plus connu. D’ailleurs, chaque personne prise individuellement a sa petite partition à y jouer. Ne sommes-nous pas tous à nous plaindre d’un environnement quotidiennement pollué ? S’il y a un espoir auquel il faut s’accrocher dans un tel contexte, c’est bien celui de la méthode du tri sélectif. 

Principes du tri sélectif

collecte des ordures

Ce qui fait l’unicité du tri sélectif, c’est l’ensemble de ses principes. Lesquels gravitent principalement autour de l’implication de tous les citoyens sans exception aucune. Si l’on part du postulat selon lequel l’environnement sain garantit une vie plus épanouie pour l’homme, on convient également que chaque homme, chaque personne doit pouvoir contribuer à maintenir le plus salubre possible son espace de vie. Justement, le tri selectif vise à rappeler cette mission aux habitants de la terre.

En parlant de principes, les manières de procéder varient d’une commune à une autre en France pour ce qui est du tri sélectif. Voici quatre voies qui méritent qu’on s’y attarde :

  • Collecte mixte

Elle implique la commune et le citoyen. Pendant que la commune se charge de récupérer de manière directe, près des maisons, tous les emballages et déchets non recyclables, le citoyen veille au dépôt des déchets recyclables tels que le verre et le papier dans des poubelles destinées à cette fin. Cette forme de collecte est pratiquée dans la majeure partie des communes. 

  • Collecte porte-à-porte 

Ce type de collecte consiste à installer au profit des habitants de chaque ménage, deux à quatre poubelles. Chacune des poubelles doit porter des signes indicatifs. A chaque poubelle, reviendra alors une catégorie de déchets précise : papiers, pastiques, cartons, métaux, etc. Le point faible de cette manière de collecter, c’est qu’elle peut facilement mener à un tri empli d’erreurs. 

  • Collecte unique

Par collecte unique, il faut entendre celle qui se fait d’un seul trait sans aucun soin de séparation de la nature des déchets. Ainsi, les ordures sont ramassées puis convoyées immédiatement vers le centre de tri. Ce qui va en découler est prévisible, c’est-à-dire connu d’avance. En effet, au moment de faire le tri sélectif des déchets, cela va se révéler compliqué voire impossible. Cette collecte ne garantit donc pas le recyclage des déchets. 

  • Collecte via apport volontaire

Ici, ce sont les citoyens eux-mêmes qui rallient les bennes de collecte des déchets pour y livrer leurs déchets dits recyclables. A défaut, ces citoyens peuvent également veiller à rendre leurs matériels électroniques et même électriques à des points de vente spécialisés.

Trions nos déchets !